Les moyens de transports à Québec

On 20 August 2009 by Jérôme

Pour ce nouvel article je me penche sur les moyens de transports dans la ville de Québec. Les transports en commun bien sur, mais aussi le transport personnel et les transports alternatifs.

A l’intérieur de la ville

La ville de Québec n’est pas très grande pour une capitale, la population atteignait un peu plus de 500 000 habitants en 2007. Les besoins en transport en commun ne sont donc pas les même qu’à Montréal ou Paris. C’est pour cela et aussi surement à cause de la topologie de la ville (haute ville / basse ville) qu’il n’y a pas de métro à Québec.

  • Transport en commun

Le seul transport en commun est le bus. La compagnie de bus de Québec s’appelle le RTC (Réseau de Transport de la Capitale) et elle gère 109 parcours de bus. Pour palier à l’absence d’un vrai métro, le RTC à mis en place 3 lignes de Metrobus (800, 801, 802) qui desservent les grands axes de la ville, ils passent environ toutes les 15 minutes. Il y a également les lignes express (numéros 2xx), les lignes régulières (numéros inférieur à 200), le petit l’écolobus pour le centre, et le traversier, c’est le ferry qui relie Québec et Lévis sur l’autre rive du Saint-Laurent.

Le problème majeur de la RTC est l’information sur les lignes de bus, il y a bien le mini-site Trajecto qui permet de calculer le meilleur itinéraire, mais ce n’est pas suffisant :

    • Il n’y a aucune carte de la ville avec l’ensemble des trajets, et les “cartes” que l’on peut trouver sur le site du RTC sont plutôt incompréhensibles. Ils ont fait le choix de représenter les virages et de dessiner le trajet seul, en dehors d’une carte. Par exemple, la fiche du trajet 82, ICI
    • Les arrêts n’ont pas de nom (sauf sur les lignes MetroBus), mais un numéro de 4 chiffres impossible à retenir, qui n’est pas toujours écrit sur l’arrêt lui même, et qui ne se suivent pas sur un trajet. Donc un arrêt est généralement identifié par une intersection de 2 rues.
    • Dans aucun bus il n’y a une carte du trajet et encore moins un affichage indiquant le prochain arrêt …
    • Sur le bus lui même, le numéro de la ligne n’est écrit que devant et parfois sur un autre côté, ça arrive donc de courir après un bus pour s’apercevoir que ce n’est pas le bon … j’adore !

La plupart des dépliants des trajets de bus sont disponibles dans le bâtiment de la bibliothèque Gabriel Roy.

Les tarifs (en 2009) maintenant, un ticket coute 2,45$. Il est possible de payer directement dans le bus, mais il faut avoir la monnaie exacte et c’est plus cher, 2,60$. Il existe aussi une série d’abonnements (étudiants, travailleurs, anciens …). Une bonne chose c’est la carte à puce, OPUS, elle permet de stocker votre abonnement mensuel, des tickets à l’unité et même des tickets/abonnement de Montréal, et elle n’est pas individuel, donc vous pouvez la prêter lorsque vous n’en avez pas besoin. Vous pouvez acheter des tickets dans les pharmacies et certains dépanneurs, tabacs ou épiceries.

Lorsque vous montez dans le bus, vous jetez votre ticket ou votre monnaie dans une boîte à côté du chauffeur, ou vous montrez votre abonnement ou vous passez votre carte OPUS. Pour les correspondances, soit vous avez la carte à puce et là rien à faire, soit vous devez demander un billet de correspondance au chauffeur.

http://www.rtcquebec.ca/francais

  • Taxi

Le taxi peut être une bonne alternative occasionnellement. Les tarifs ne sont pas excessifs et si vous êtes plusieurs, ça peut être rentable. Une course de 15 min environ, par exemple d’un quartier à l’autre, coutera autour de 10$.

C’est à privilégier par rapport au bus si vous êtes pressé et/ou si vous êtes chargé. Il n’y a pas besoin de réserver, ils arrivent 10-15 minutes après les avoir appelé.

http://www.taxicoop-quebec.com/ – 418 525 5191.

  • Le vélo / bicycle

L’utilisation du vélo est assez répandue, en ville pour aller travailler, et en fin de semaine pour aller se promener. C’est facile, voir agréable de circuler en vélo dans la plupart des quartiers, mais il faut quand même préciser qu’il y a assez peu de personnes à utiliser le vélo en hiver …

Pour permettre tout cela la ville de Québec à construit un réseau de pistes cyclable :

http://www.ville.quebec.qc.ca/citoyens/loisirs_sports/reseau_cyclable_cartes_plans.aspx

Entrée et sortir de la ville

  • La voiture personnelle

La voiture reste le moyen de transport privilégié, en été comme en hiver. La circulation est fluide dans Québec, juste quelques zones à éviter aux heures de pointes. La ville est traversée par plusieurs grands axes Nord/Sud et Est/Ouest, qui se transforment en autoroute. L’essence est moins cher ici, comptez environ 1,03$ le litre, mais les voitures nord américaines, majoritairement automatiques, consomment plus. Le principal inconvénient est la mauvaise qualité des routes et la quantité inimaginable de travaux routier qui ont lieu l’été dans la ville de Québec.

L’immatriculation appartient au propriétaire, pas à la voiture et il n’y a pas de plaque à l’avant. Le permis doit être payé tous les ans, 72$, idem pour l’immatriculation, 260$. C’est la SAAQ (Société des Assurances Automobiles du Québec) qui gère tous ces “détails”.

Un travailleur temporaire comme moi peut, théoriquement, conduire n’importe quelle voiture qu’autorise son permis d’origine, à condition d’avoir un permis international. Mais on rencontre rapidement des obstacles avec Communauto (voir plus bas) ou si l’on veut acheter une voiture. Dans ce cas, il vaut mieux prendre un permis Québécois, ce qui, pour un Français, consiste simplement à prendre un rendez-vous et à donner de l’argent 😉

  • La location de voiture, covoiturage

Il y a la location de voitures traditionnelles, c’est moins cher qu’en France si on considère que l’assurance accident est facultative … elle peut doubler le prix de la location si on en a besoin. Les loueurs les moins cher sont Nationale et Entreprise.

Sinon, il y a Communauto, un service d’auto partage. Communauto permets la location de voiture pour de la courte ou longue durée. Communauto propose différentes offres, avec ou sans abonnement. Il y a un tarif par km et par heure, différent pour chaque forfait … ça paraît un peu compliqué au début, mais il suffit de connaître son besoin et prendre un peu de temps pour regarder tout ça.

Il y a une franchise de 500$, une caution à donner lors de l’inscription, elle est restitué lorsque l’on quitte Communauto. Cette caution grimpe à 1000$ si vous n’êtes pas résident permanent, et il faut avoir un permis de conduire Québécois !

http://www.communauto.com/

Le covoiturage “officiel”, c’est à dire géré par une entreprise, est uniquement possible dans la province de Québec. Il y a deux société qui se partage le marché : Allo Stop (existe aussi en France) et Amigo Express.

Pour Allo Stop, il faut s’inscrire dans une agence en ville, ensuite la recherche et la réservation des trajets se fait depuis Internet. Pour Amigo Express, tout peut se faire sur leur site (inscription 7$). Dans les deux cas, on paye  la part (env. 7$) qui revient à la société en ligne par carte de crédit (ou avec des trajets achetés à l’avance), et on paye le reste en liquide, directement au conducteur. Un trajet Québec-Montréal (aller simple) coute environ 20$, contre presque 60$ en bus et 45 à 150$ en train.

http://www.allostop.com/
http://www.amigoexpress.com/

Pour les autres provinces, elles doivent se contenter d’un site de petites annonces très répandu pour partager des trajets en voiture : Craigslist

  • Les bus longue distance

Il y a deux gares routière à Québec, la gare de Sainte-Foy (vers le sud) et la gare du Palais, dans le centre de Québec (juste derrière la gare ferroviaire). Le bus est un bon compromis pour voyager un peu plus loin pour pas trop cher, si on a le temps (contrainte des horaires, longueur des trajets …)

Pour circuler en bus dans la province de Québec, la compagnie d’autocars principale  s’appelle Orléans Express, il y a également Intercar.

Pour circuler en bus en dehors de Québec (Canada, États-Unis), les deux grosses compagnies sont Greyhound et Coach Canada.

  • Avions et trains

Le train n’est pas un moyen de transport privilégié au Québec (au Canada en général). Le réseau ferroviaire n’est pas très développé et le prix d’un billet est souvent trop proche d’un billet d’avion pour que cela vaille le coup. C’est Via Rail qui gère ce réseau.

http://www.viarail.ca/fr

Étant donné la taille du Canada, l’avion est un moyen de transport inévitable. C’est aussi essentiel pour pouvoir rejoindre les les villages Inuit dans le nord du Québec, qui ne sont pas accessibles par la route. Plusieurs compagnies locale font ces trajets (depuis Québec ou Montréal), mais les billets coûtent très cher.

http://www.aeroportdequebec.com/Html/fr-ca/index.shtml

Voilà, et si dans tout ça il n’y a rien qui vous plaît, vous pouvez toujours faire du pouce : http://hitchwiki.org/fr/Accueil

5 Responses to “Les moyens de transports à Québec”

  • Salut Jérome,

    J’ai entendu parler de toi en laissant un message sur le groupe Couchsurfing de Rennes, en demandant s’il y avait des québécois sur Rennes et Céline Barbotin m’a donné ton lien de profil.

    Je vais bientôt émigrer comme résident permanent et je suis curieux de tout ce qui touche au Québec. Je pense arriver en Octobre si tout va bien, je vais à Montréal.

    J’ai trouvé ton blog très intéressant, je vais continuer à le lire…

    J’essaie de penser à toutes les démarches que j’ai à faire pour mon départ et mon arrivée. Tous conseils sont les bienvenus 🙂

    Franck

  • Chewi

    “Sur le bus lui même, le numéro de la ligne n’est écrit que devant et parfois sur un autre côté, ça arrive donc de courir après un bus pour s’apercevoir que ce n’est pas le bon … j’adore ! ”
    mdr, je t’imagine bien, looool
    biz

  • Céline

    Moi j’ai une carte du réseau en entier… Et les dépliants des trajets sont quand même assez souvent disponibles dans les bus aussi. Mais j’avoue que c’est assez mal foutu. Le truc c’est qu’en hiver de toute façon tu t’en fou dans quel bus tu montes du moment que t’es pas en train de geler sous un tas de neige!

  • Merci de citer AmigoExpress dans ce billet.
    Soit sit en passant, il est possible, pour une durée limitée, de s’inscrire gratuitement au service à cette adresse : http://www.amigoexpress.com/urbeez

    Merci !

    Marc-Olivier Vachon
    Directeur général chez AmigoExpress.com

  • jerome

    De rien 🙂

    Si seulement ça pouvait se démocratiser dans le reste du Canada !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *