Le Restaurant Zen à Québec et Cérémonie du Thé Chinoise

On 17 November 2009 by Jérôme
Le jardin de pierre

Le jardin de pierre

Il y a quelques semaines j’ai été mangé dans un restaurant végétarien. Ça a été une véritable surprise !
Tout le monde a déjà mangé végétarien, une salade verte ou de riz, des fruits …, mais pour les non végétarien comme moi, c’est comme s’il manquait quelque chose au repas. Cette fois ci, ça a été très différent. Les plats sont étudiés pour approcher le gout des viandes, comme un substitut. L’ingrédient principal est des champignons.
Évidemment vous n’allez pas retrouver la forme, comme une cuisse de canard reconstituée avec l’os et la peau, mais plutôt des morceaux ou boulettes. On peut avoir du pâté végé, du poulet végé, du jambon végé …

Le chef avait préparé un menu pour notre groupe, de l’agneau végé, donc je n’ai pas pu avoir d’avis sur différents plats. L’agneau est peut être la viande avec le gout le plus difficilement reproductible, donc ça ne m’a donc pas vraiment étonné de ne pas retrouver exactement la même saveur. Par contre les morceaux approchent étonnement bien la consistance, la texture de la viande. Même si le gout n’est pas identique, cela restait très bon, l’accompagnement et la sauce étaient parfait.
Ce plat n’avait pas à pâlir face à un plat de viande traditionnel !

Après le repas, nous avons participé à la cérémonie du thé Chinoise. Il est possible de faire la cérémonie sans le repas et inversement. C’était intéressant car j’ai pu comparer avec la cérémonie du thé Japonaise.
Nous étions un peu trop nombreux (env. 15) pour que la cérémonie conserve son aspect solennel, mais tout le monde est resté calme.
La cérémonie s’est déroulé en environ 7 étapes qui sont chacune associées à une pensée spirituelle. Je dis bien spirituelle et pas religieuse, car il n’y a rien de religieux dans la cérémonie, même si la plupart des pensées pourraient entrer dans la philosophie Bouddhiste.
Les premières étape portent sur la préparation du thé : maniement des tasses et de l’eau, infusion
Viennent ensuite les étapes où l’on sert et boit le thé. Je ne vais pas vous décrire toutes les étapes, premièrement parce que je ne m’en rappelle plus et deuxièmement vous trouverez tout ça facilement sur internet et avec des photos en plus !

Voilà quand même quelques détails :

Les thé est préparé avec 2 théières, une pour l’infusion et une pour le service. Le thé est d’abord rincé avec de l’eau très chaude avant d’être infusé rapidement. Les théières et les tasses sont réchauffées avant usage avec de l’eau chaude. Pour boire le thé nous disposions d’un petit bol (2-3cm de large) et d’une petite tasse (plus haute mais moins large).

Le service consistait à faire circuler le thé en servant son voisin puis en lui passant la théière. On versait le thé dans la tasse que l’on recouvrait avec le bol, ensuite on retournait le tout,  relevait la tasse, laissant s’écouler le thé dans le bol pour finalement le boire. Le thé a été infusé 3 fois et donc nous avons répété la scène 3 fois.

À chaque étapes correspond un ensemble de gestes. Certains sont répétés 3 fois :

  • Une fois pour la terre
  • Une fois pour les esprits
  • Une fois pour le ciel

La cérémonie du thé Chinoise m’a aussi parue plus “souple”. C’est entre autre pourquoi il y a des variantes, avec plus ou moins d’étapes ou des changement dans les gestes. Par exemple, je n’ai retrouvé nulle part sur internet la mention du retournement de la tasse dans le bol …

La différence entre les deux types de cérémonie commence dès le choix du thé. La cérémonie Japonaise se fait systématiquement avec un thé vert en poudre qui se dissout dans l’eau, il n’y a pas de filtrage. Alors que la cérémonie Chinoise utilise un thé en feuille classique, le choix précis du thé (vert, wulong, noir …) ne semble pas être imposé par la tradition.
Là où la cérémonie Japonaise impose des gestes presque millimétrés, la cérémonie Chinoise plus permissive, mais du coup plus chaleureuse. Cette atmosphère est également due aux petites histoires ou anecdotes racontées à chaque étape. Je ne me souviens pas avoir eu l’équivalent dans la cérémonie du thé Japonaise, seule les explications et le bruit des ustensiles brisaient le silence.

En résumé on peut dire que la cérémonie du thé Japonaise est beaucoup plus codifiée que la cérémonie Chinoise.

Une dernière information pour conclure, la cérémonie du thé Chinoise s’appelle Gong Fu Cha et la cérémonie Japonaise Chanoyu.

En tout cas, n’oubliez pas que ça se base sur mes expériences, une de chaque cérémonie, ça ne fait donc pas de moi une référence 😀

Comments are closed.