Immigrer au Canada – Québec, expérience et démarches (partie 2)

On 4 May 2012 by Jérôme

Passeport Francais

Dans la première partie de cet article “Immigrer au Canada – Québec”, je vous ai expliqué comment toutes les démarches se sont déroulées pour moi. Je vais maintenant vous présenter les différents permis permettant de travailler au Canada/Québec.

Mais avant de commencer, je voulais vous informer d’une nouvelle importante sur le coût des démarches. Le province de Québec vient d’appliquer une petite augmentation de 85% sur le CSQ, le portant à 750$ !!

http://www.immigrer.com/actualite/4830/les-frais-d-immigration-au-quebec-passent-a-750-dollars

Les permis et visa en détails

L’Expérience Internationale Canada (EIC)

L’EIC (anciennement programme mobilité-jeunes) est un programme réservé aux jeunes de 18 à 35 ans. Le Canada est en accord avec 9 pays : France, Canada, Argentine, Japon, Corée du Sud, Nouvelle-Zélande, Australie, Taiwan et Singapour. Les conditions, notamment l’âge, peuvent changer suivant le pays d’origine du candidat.

On peut choisir entre 4 types de permis :

  • Jeunes professionnels : besoin d’une offre d’emploi, maximum 18 mois
  • Stage : besoin d’une offre de stage, d’être étudiant,  maximum 12 mois
  • Jobs d’été pour étudiants : besoin d’une offre d’emploi, d’être étudiant, maximum 3 mois
  • Vacances-Travail (PVT) : pas besoin de contrat, maximum 12 mois

Chacun de ses permis ne peut être obtenu qu’une seule fois et coûte 110 euros en 2012 (90 euros en 2009). Le plus populaire est indéniablement le PVT qui a le gros avantage d’être un permis de travail ouvert. Cela donne la possibilité de se déplacer partout au Canada et de travailler n’importe quand, pour n’importe qui. Le problème c’est qu’il y en a un nombre limité par an et que tout le monde se jette dessus 🙂

http://www.pvtcanada.com/
http://www.international.gc.ca/canada-europa/france/jeunesse-youth/programme_mobilite-mobility_program-fr.asp

Le permis de travail temporaire

C’est un permis de travail fermé, pour un maximum de 3 ans, qui correspond à une offre d’emploi concrète. Suivant la catégorie de l’emploi que vous cherchez, l’employeur doit souvent obtenir une autorisation d’employer un étranger plutôt qu’un Canadien.

Les étapes :

  • L’employeur envoie une demande au RHDCC (HRSDC en anglais) sauf exceptions
  • L’employeur envoie la demande de CAQ, Certificat d’Acceptation du Québec (uniquement pour le Québec)
    J’ai uniquement fourni mon CV et rempli le formulaire de demande de CAQ, l’employeur s’est occupé du reste
  • Le futur employé envoie sa demande de permis de travail au Canada (ou à l’ambassade du Canada de son pays)

La résidence permanente

C’est là que les démarches sérieuses commencent ! Pour demander la résidence permanente, pas besoin d’avoir un travail, d’être ou d’avoir été au Canada. Tout peut se faire de votre pays d’origine. Tout comme pour un permis de travail temporaire, suivant votre situation, il y a plusieurs catégories pour votre demande de résidence :

  • Travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec : pour les personnes voulant travailler au Québec
  • Travailleurs qualifiés et professionnels : pour les personnes voulant travailler dans une autre province
  • Candidats des provinces (Provincial Nominee Program) : être sélectionné par une province, à la manière du Québec
  • L’expérience canadienne : pour les personnes diplômées ou travaillant déjà au Canada
  • Investisseurs, entrepreneurs et travailleurs autonomes
Donc un employé standard, qui ne travaille pas encore au Canada, doit choisir entre les 3 premiers points ci-dessus.
Si la personne veut travailler au Québec, elle n’a pas le choix que d’être sélectionné par le Québec puis de faire sa demande de résidence au niveau fédéral.
Si la personne veut travailler dans une province autre que le Québec, elle peut soit envoyer directement une demande de résidence au fédéral, soit passer par l’étape intermédiaire de se faire sélectionner par une province choisie.
Tout cela est normalement la règle à suivre, mais au final, une fois que vous avez votre résidence permanente, vous être libre de travailler partout au Canada, peu importe la province qui vous a sponsorisée, même si vous déclarez et signez dans le formulaire que vous prévoyez de vous installer dans la province X.

Concrètement, il suffit de remplir le dossier et de payer, mais un certains nombres de critères vont faire en sorte que vous aurez plus ou moins de chance de l’obtenir :

http://www.cic.gc.ca/francais/information/demandes/guides/FG7TOC.asp#facteurs

Facteurs de sélectionPoints
Facteur 1: ÉtudesMaximum de 25 points
Facteur 2: Aptitudes en français et/ou anglaisMaximum de 24 points
Facteur 3: ExpérienceMaximum de 21 points
Facteur 4: ÂgeMaximum de 10 points
Facteur 5: Emploi réservé au CanadaMaximum de 10 points
Facteur 6: AdaptabilitéMaximum de 10 points
TotalMaximum de 100 points
Note de passage67 points

Voilà les étapes, dans le cas du Québec :

  1. Télécharger les formulaires sur le site d’Immigration Québec
  2. Rassembler tous les documents requis, remplir et envoyer le formulaire avec le paiement
  3. ATTENDRE
  4. Réception d’un numéro de dossier
  5. ATTENDRE
  6. Réception du Certificat de Sélection du Québec
  7. Télécharger les formulaires sur le site d’Immigration Canada
  8. Rassembler tous les documents requis, remplir et envoyer le formulaire avec le paiement (les cartes de crédit sont maintenant acceptées !!)
  9. ATTENDRE
  10. Réception d’un numéro de dossier et autorisation de passer les visites médicales
  11. Visite médicale (médecin généraliste, radiologie des poumons, analyse de sang et d’urine) et envoyer les résultat
  12. ATTENDRE
  13. Réception de confirmation que le dossier est complet, envoie du passeport
  14. ATTENDRE
  15. Retour du passeport avec l’attestation de résidence permanente
  16. Passer la frontière en entrant au Canada pour valider la résidence
  17. Environ 10 semaines plus tard, réception de la carte de résident permanent
  18. Si vous étiez déjà travailleur au Canada, il faut aller faire changer son Numéro d’Assurance Sociale et changer son statut auprès des différentes institutions (Assurance Maladie, banque, impôts provinciaux et fédéraux …)
Carte Résident Permanent - Avant

Carte Résident Permanent – Avant

Carte Résident Permanent - Arrière

Carte Résident Permanent – Arrière

Je vous conseil de préparer votre dossier de résidence permanente (réunir les documents) le plus tôt possible, avant même d’avoir été sélectionné par le Québec ou une autre province, de façon à pouvoir l’envoyer très rapidement.Bien sûr, j’ai pu faire des erreurs, ou les réglementations ont pu changer depuis la rédaction de cet article, donc si vous avez quelque chose à ajouter ou une question, laissez un commentaire !

Comments

comments

3 Responses to “Immigrer au Canada – Québec, expérience et démarches (partie 2)”

  • Christian

    Bonjour Jerôme,

    j’ai parcouru ton blog que j’ai trouvé très intéressant.
    J’ai vu que tu avais travaillé pour Capgemini (tout comme moi) et je me demandais si tu ne connaissais par pas hasard l’entreprise Systematix.
    Peux-tu me dire par exemple si elle est bien côtée à Québec ?
    Merci de ton retour et au plaisir de te rencontrer à Montréal.

  • Salut Christian !

    Je connais Systematix de nom seulement, donc je ne peux pas t’en dire plus … désolé 😉

    Mais si j’en entends parlé, je te ferais signe 🙂

    Bye

  • Christian

    Salut Jerôme,

    j’ai reçu une proposition de poste pour un salaire annuel de 58000$ CAD par une boîte québécoise.
    Trouves-tu cette proposition salariale correcte pour un profil expérimenté de 6 ans ?
    Merci d’avance pour ton retour …
    Christian

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *