La fête de la Saint-Jean à Québec

On 14 July 2009 by Jérôme

La fête de la Saint-Jean est à l’origine le jour de célébration du solstice d’été, le 24 juin. Elle a été instauré en 1834, officialisé en tant que jour férié en 1925 puis en 1977, c’est devenu la fête Nationales du Québec, un jour férié et chaumé.

La Saint-Jean à Québec, plus que partout ailleurs, c’est aussi et surtout une énorme soirée organisée par la ville, le 23 au soir, histoire que tout le monde soit en état de retourner travailler le 25 ;). La fête attire toujours plus de monde, l’année passée, plus de 400 000 personnes ont envahis les plaines d’Abraham pour assister au concert.La Saint-Jean est considéré par beaucoup comme la beuverie – conviviale – de l’année, et donc certains préfèrent la fêter tranquillement chez eux avec des amis, autour d’un bon barbecue. De mon côté, uniquement par curiosité, j’ai décidé d’aller voir de près cette animation particulière et de m’immerger dans cette ambiance. On a commencé la soirée (17h) par un potluck (http://fr.wikipedia.org/wiki/Potluck) chez une canadienne anglophone. Ensuite pour 20h, on s’est dirigé vers un pub, le Galway, proche du concert. A cette heure, les rues, piétonnes pour l’occasion, commencaient à se remplir. On a retrouvé au pub le reste du groupe de couchsurfer et certains voyageurs de passage. On est resté au pub jusqu’à 23h, à discuter et déguster de la bière.

Donc à 23h, nous sortons dans la rue, direction les plaines pour le concert. Le concert est gratuit, mais l’accès est quand même contrôlé : pas de bouteilles en verre sur le site. Nous sommes une bonne quinzaine de personnes et les rues sont maintenant noires de monde … au bout de 500m on avait perdu la moitié du groupe … heureusement je me retrouve dans la bonne moitié, celle équipée de la glacière contenant notre nécessaire de survie dans cet environnement hostile (bière, vin, scotsch …). Arrivés aux barrières on s’est posé, pour observer un peu de loin et pour essayer de retrouver le reste du groupe … sans succès. On devait quand même trouver un moyen de rentrer avec notre kit de survie.

Il y a une entrée avec fouille, et tout le tour du site est fermé par des barrières. Les barrières n’étaient pas très hautes et les vigils pas assez nombreux, les pauvres devaient courir sans arrêt à droite et à gauche pour repousser les resquilleurs. Au bout de 15 minutes, profitant de l’absence du vigil, un petit groupe s’est approché des barrières, ce petit groupe s’est vite transformé en attroupement  et en 2 minutes, les barrières se sont effondrées. On s’est donc engoufrer dans la brèche, la glacière sur l’épaule, se dépêchant de disparaître dans le foule : mission accomplie 🙂

Nous avons passé le reste de la nuit à danser sur une musique pas exceptionnelle mais suffisamment rythmée. A 3h du matin pris par la faim, nous avons fait une pause poutine chez Ashton puis nous sommes retourner danser. Vers 5h du matin, lorsque le soleil s’est levé, on a finalement décidé d’aller se coucher. Les rues joinchées de détritus avaient une allure de champ de bataille désert.

Inutile de vous dire que le lendemain n’a pas été très prolifique 🙂

Certains s’étonnent que les concerts durent aussi longtemps … mais imaginez : 26 000 tonnes de viande saoule remontées à bloc, à qui vous coupé la musique à 1h du matin, il y a de forte chance pour que cette foule sympathique se répande en ville pour continuer la soirée et il se peut qu’il reste quelque trace de leur passage …

Les photos de la soirées : désolé, mais malheureusement toutes les photos de la soirée ont mystérieusement disparues.

One Response to “La fête de la Saint-Jean à Québec”

  • Chery

    tiens tiens disparues les photos??? comme c bizarre, pardon, arrangeant 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *