Festival d’été de Québec 2010 – Bilan

On 4 August 2010 by Jérôme
Festival d'été 2010

Festival d’été 2010

Le Festival d’été de Québec s’est achevé dimanche 18 juillet par une fin de semaine explosive avec Black Eyed Peas, Billy Talent et Rammstein … il y en a eu pour tous les gouts.

Même si les chiffres ne sont pas encore sortis, cette année encore le festival a battu des records de fréquentation, Radio-Canada qualifie le cru 2010 de “l’année de tous les records”.

Je n’ai pas assisté à Black Eyed Peas, mais il semble que c’est le concert ayant rencontré le plus de succès … l’entrée aux plaines d’Abraham a été fermé 1h30 min avant le début du spectacle, même pour les personnes ayant déjà leur passe.

Le point négatif du festival, comme tous les ans, est justement l’accès à certains concerts. Pour certains, très prisés ou se déroulant sur des scènes trop petites il faut arriver très longtemps en avance, non pas pour être bien placé, mais simplement pour pouvoir entrer sur le site du concert ! Ce qui peut être frustrant si la première partie ne vous intéresse pas et que vous passez à côté d’un autre bon groupe. Mais c’est un problème difficile à résoudre … comment prévoir l’achalandage des concerts ?

C’est la première année que les organisateurs décident de limiter le nombre de passe en vente. Pour certains jours ils ont mis en vente des billets à la journée … mais à 29$ ça fait un peu cher, sachant que le passe pour les 11 jours coutait au plus 54$ !
Cela a eu comme conséquence l’apparition d’un marché noir avec des billets pour les plus gros concerts qui se revendaient 2 à 3 fois plus cher, essentiellement sur Internet. Certains louaient même des bracelet à la journée, environ 20$, avec un caution allant jusqu’à 200$.

Parlons quand même un peu de musique, voilà au complet la liste des spectacles auxquels j’ai assisté :

  • Bedouin Soundclash
  • John Butler Trio
  • Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra
  • Ethiopiques
  • Yann Perreau
  • Caravan Palace
  • The Arcade Fire
  • Damien Robitaille
  • Sanseverino
  • Elisapie Isaac
  • Oka
  • Madjo
  • Sweet Hollywaiians
  • Jill Barber
  • Vulgaires Machins
  • Social Distorsion
  • Billy Talent
  • Apocalyptica
  • Rammstein
  • Et en marge des concerts j’ai assisté à un spectacle de théâtre pyrotechnique, “El Foc Del Mar” de la troupe Xarxa Teatre.

Et qu’est ce que j’ai retenu de tout ça … sans hésitation, le meilleur concert du festival a été celui de Caravan Palace, une ambiance énorme, la foule en liesse pendant tout le concert, c’était malade !
Comme d’habitude j’ai adoré la prestation Sanseverino, même si le style de son nouvel album, plus électrique, est moins entraînant.
J’ai apprécié voir en concert le groupe Québécois Vulgaires Machins que j’écoute depuis quelque temps déjà. Ils ont une bonne énergie sur scène et malgré la pluie incessante la foule est resté pour les écouter.

Au titre des découvertes, je citerais les 3 groupes et chanteurs que j’ai vu dans la salle de l’Impérial le 15 juillet, une ambiance tranquille et détendue. Trois styles différents mais qui s’enchainaient bien dans la soirée. La tête d’affiche de la soirée était la chanteuse de jazz Jill Barber, elle était précédé de Sweet Hollywaiians (Jazz, Japon-USA) et de Madjo (Soul, France)

Et mention spéciale au groupe Australien Oka, qui a enflammé le pub Saint-Alexandre entre minuit et 1h !! Un mélange détonant d’acoustique et d’électro :

Un OVNI parmi tout ça, Damien Robitaille, chanteur Québécois … dont je ne sais toujours pas quoi penser …

Voilà ! Je vous encourage à écouter ces artistes et éventuellement aller les voir en concert, acheter leur disques.

Quelques articles sur le festival en complément :
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/festival-dete/201007/18/01-4299300-le-bilan-de-valerie-lesage-le-beau-probleme.php
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/festival-dete/201007/18/01-4299299-le-bilan-de-nicolas-houle-dans-la-cour-des-grands.php

4 Responses to “Festival d’été de Québec 2010 – Bilan”

  • Merci pour votre intérêt envers le Festival! Simple précision concernant la vente des laissez-passez. Ce n’était pas la première fois que le Festival limitait les quantités, elles l’ont toujours été. C’est cependant la première fois que tous les laissez-passer ont été vendus, ce grâce à la vente par internet et par téléphone.

  • jerome

    Merci pour la précision 🙂

  • Simon

    En fait, Damien Robitaille est un franco-ontarien.

    Oui oui, ça existe 🙂

  • jerome

    Ça explique son accent particulier 🙂